Le cercle des rêveurs éveillés

Une couverture onirique qui vous ramène d’emblée dans Alice au pays des merveilles mais vous montre avec son fond sombre que les rêves pourraient bien être des cauchemars. Un titre poétique et léger. Ajoutez à cela une écriture raffinée et vous obtenez un roman délicieux, sans violence, une ambiance merveilleusement retranscrite enveloppant le lecteur dans une sorte de halo de douceur, de mystère. En apesanteur …

Que j’ai aimé m’y installer, dans ce Paris des années 20, années de folie, de sexe caché mais étudié. Alexandre Santaroga y rencontre une très belle jeune femme, bête traquée et affamée, une Russe blanche ayant déjà vécu plusieurs vies. Varya ne pouvait pas mieux tomber, Santaroga répare les êtres, il est psychanalyste, jungien – Freud s’intéresse trop au sexe. Un de ses patients, membre assidu d’un cercle des rêveurs éveillés qui éveille ses soupçons depuis longtemps, vient d’être retrouvé suicidé. Santaroga ne laisse à personne d’autre le soin d’interroger sur les rêves, il se lance dans une enquête complexe au sein des Russes blancs et des Rouges, des bordels de la capitale, des cauchemars d’anciens combattants.

On est dans Agatha Christie pour la scène de révélation finale avec tous les protagonistes, dans les Brigades du Tigre et ce Paris interlope des artistes qui affirment une sexualité libre, qui affichent une exubérance et une soif de vivre après la noirceur du conflit mondial. Santaroga est l’homme dont on tomberait amoureuse tant son intelligence et sa foi dans l’humanité est séduisante.

Un très beau moment de lecture.

Publié par worldcinecat

Découvrir tout ce que je peux découvrir ...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :