TAXI TEHERAN

Film iranien de Jafar Panahi qui ne brille pas par ses qualités esthétiques mais offre une vision fascinante de la société urbaine iranienne du moment, alternant séquences très drôles avec les deux dames et leurs poissons rouges par exemple ou cette épouse qui hurle en tenant la tête ensanglantée de son mari qui lui dicte oralement ses dernières volontés (peut-être connait-il bien les services hospitaliers iraniens …) et qui harcèle ensuite le chauffeur pour qu’il atteste de ce testament oral auprès de sa belle- famille !
Et puis il y a ces personnages qui essaient de s’en sortir comme ils peuvent avec les trafics, ce jeune garçon qui fouille les poubelles ou sa nièce qui énumère tous les interdits qui réglementent la vie quotidienne et censurent l’initiative personnelle et la créativité.
Jafar Panahi est un taxi-driver éminemment sympathique, une sorte de philosophe qui écoute, conseille, rassure.
téléchargement (4) La fin est grinçante, à double sens, la pauvreté et l’insécurité règnent, mais j’y vois un parallèle avec l’Etat qui vole la liberté aux citoyens.

LE LABYRINTHE DU SILENCE

Magistral film allemand qui traite de l’après-guerre et la découverte par un magistrat nouvellement nommé, des horreurs commises par les nazis envers les juifs.

Par la précision de la mise en scène, la justesse des acteurs, l’intelligence du scénario, ce film déroule inexorablement la prise de conscience difficile mais nécessaire du peuple allemand face à ces atrocités ; aucun voyeurisme, juste la vérité et l’impact que ces révélations ont eu auprès de ces jeunes hommes de lois et leur secrétaire (la scène où elle pleure en prenant ses notes puis sanglote dans le couloir est une image que je n’oublierai pas).
Mais il fallait aller jusqu’au bout, jusqu’aux arrestations de ces gens ordinaires auxquels le petit pouvoir donné par les nazis a poussé à aller bien au delà de ce que l’on attendait d’eux les transformant en monstres. Ils coulaient ensuite des jours paisibles de retour chez eux, assurés que cette boue ne serait pas remuée.
Certains ont fui et ne seront jamais inquiétés, la majorité a répondu de ses actes au procès de 1963.

CROSSWIND LA CROISEE DES VENTS

 

téléchargement (2)

Film Estonien impressionnant qui retrace la déportation en Sibérie des populations estoniennes sous ce monstre qu’était Staline.

Erna quitte dons son pays sous la contrainte, avec sa petite fille, tandis que son mari est envoyé dans un autre camps.

Les premiers mois sont terribles : le froid, la faim, la terreur, les brimades voire les violences.
Pendant quinze années, Erna écrit à son mari, jusqu’au retour …
Les images sont en noir et blanc, les personnages sont figés, leur chagrin et leurs difficultés sont ainsi rendues plus soutenables pour les spectateurs, seul le vent soulève ici ou là, un voile ou un vêtement.
On sort de là sans mots, que dire face à ce génocide jamais raconté, ces morts jamais vengés ? Terrible.