Un autre monde

Philippe Lemesle, chargé de mener à bien un énième plan social dans la filiale qu’il dirige, doit aussi fait face à la dissolution de son mariage et au craquage de son fils, étudiant en école de commerce …

C’est déjà beaucoup pour un seul homme, aussi solide et équilibré soit-il. En réalité, la charge est doublée par les injonctions terribles de sa direction qui lui demande de sacrifier des postes sans aucun égard ni pour les personnes bien sûr, des pions qui produisent, ni pour la rentabilité car il s’agit là du profit à court terme qui le scandalise :

Notre N+3 c’est Wall Street.

Vous avez un train qui déraille, quel ouvrier préférez vous voir mourir sans porter tort à l’entreprise ?

Et le poids sur ses épaules est aussi doublé car il aime encore sa femme et le foyer qu’ils ont construit ensemble – la visite de la maison à un jeune couple écœurants de bonheur – si, si, ça existe – fait mal. Elle demande le divorce car elle s’estime lésée par le stress qu’il a introduit chez eux, stress de son travail. Un cercle vicieux.

Ce film n’est pas gai, mais n’est pas tragique non plus. La fin, sans la spoiler, est une grande leçon de liberté. Il est superbement interprété par Vincent Lindon, de tous les plans, tendu, humain, sensible, et par Marie Drucker, que j’ai trouvée excellente dans son interprétation de la femme de tête, jeune cadre dynamique ambitieuse. Sandrine Kiberlain est formidable comme toujours, dans un rôle très modeste et un registre de femme perdue et éplorée dont elle se sort à merveille.

Publié par worldcinecat

Découvrir tout ce que je peux découvrir ...

Un avis sur « Un autre monde »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :