Only the best in 2021

2021 fut une année dense en lectures, riche en idées glanées chez les libraires ou les coups de cœur partagés sur vos blogs. Je pense avoir lu autant d’auteurs français que d’étrangers, romans pour une très grande majorité, quelques biographies et très peu de polars. J’ai aimé participer aux Feuilles Allemandes.

Voici donc les livres qui m’ont enthousiasmée, sans classement, pour le plaisir de les retrouver un instant …

Miroir de nos peines roman feuilleton français passionnant, lu cet été sur l’île de Milos. Inoubliable.

Grandmeredixneuf et le secret du Soviétique, un coup de cœur pour ce récit africain réjouissant.

Un bref instant de splendeur, d’une beauté incroyable, peut-être le plus beau roman lu cette année.

La face nord du coeur car il faut bien un polar, et celui-là est tellement puissant.

Call me by your name … après le film, splendide, les mots, luxueux.

Ne t’arrête pas de courir, que j’ai lu d’une traite, passionnée que j’ai été par ce parcours d’un athlète le jour, cambrioleur la nuit et un récit d’une profonde humanité. Une de mes dernières lectures, avec un post à suivre.

Les falaises, une talentueuse auteure québécoise nous offre ce roman excitant, dense, magnifique.

Les enfants de la Volga parce que c’est Gouzel Iakhina, que j’idolâtre, qui me transporte avec ce second roman. La littérature des pays de l’est me fascine, nulle mièvrerie ou atermoiements, la vie est trop rude, mais quelle capacité à imaginer, à rêver, à chanter et danser. C’est éblouissant !

Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan, allez, un peu de légèreté parce que cette autobiographique relation d’un fils et de sa mère m’a bien fait sourire et rire ! Il en est de même pour l’iconoclaste héros de Douce, douce vengeance. Je sais, je suis bon public !

Le cercle des rêveurs éveillés roman délicieux installé dans le Paris des années 20 , une écriture raffinée.

Où vivaient les gens heureux, même si le personnage de la mère peut parfois un peu agacer, un roman mémorable sur la vie de famille. Très beau moment de lecture

Au printemps des monstres, Jaenada est un auteur de la démesure, je me suis plongée dans ce pavé avec passion.

Mon mari, totalement addictif, jouissif, original ; tout le monde en a parlé à très juste raison.

La couleur de l’eau … sensationnel cri d’amour d’un petit garçon à sa mère. Magnifique couverture.

San Miguel et l’univers romanesque de TC Boyle. Une lecture que l’on ne peut quitter des yeux et des personnages de battantes très marquantes.

Les collectionneurs d’images … encore une lecture forte, dépaysante, comme j’aime ; un bout du monde qui donne envie d’aller s’y réfugier …

Femmes en colère … un livre qui vous saisit les tripes et ne vous lâche plus, à lire absolument.

Le silence des carpes, une bouffée d’air frais, on suit ces pieds nickelés avec jubilation.

Ceux des marais une oeuvre à part, des personnages en marge du monde, un texte qui se perce petit à petit pour en savourer la beauté.

Qu’en est-il de vous ? Quels ont été vos coups de cœur ? J’ai hâte de les découvrir pour y puiser de nouvelles idées, hâte de vous voir commenter la rentrée littéraire de 2022. A bientôt le plaisir de vous lire.

Publié par worldcinecat

Découvrir tout ce que je peux découvrir ...

3 commentaires sur « Only the best in 2021 »

  1. Un bref instant de splendeur, oui, mille fois oui. Quant au Joyce Maynard, si je ne l’ai pas retenu dans mes coups de cœur absolus, je l’ai beaucoup aimé. Call me by your name m’avait déçue tant j’ai été séduite par l’adaptation 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :