Les femmes n’ont pas d’histoire

Dans cette région désolée des Appalaches que l’on appelle la Rust Belt, la vie ressemble à une damnation. C’est un pays d’hommes déchus où l’alcool de contrebande et la religion font la loi, où les femmes n’ont pas d’histoire. Elevée dans l’ombre de son père, un prêcheur charismatique, Wren, comme sa mère avant elle, semble suivre un destin tout tracé.
Jusqu’au jour où un accident lui donne l’occasion de reprendre sa vie en main.

Voilà à nouveau un roman américain puissant, écrit par une femme. Où ailleurs qu’aux Etats-Unis de telles existences seraient possibles ? Vies retirées dans le fin fond des bois, misère sociale abyssale dans ce pays par ailleurs insolemment riche, forte imprégnation de la religion à la limite de la folie. Édifiant … et hypnotique.

Amy Jo Burns est la fille spirituelle de Babara Kingsolver (Poisonwood Bible)

Publié par worldcinecat

Découvrir tout ce que je peux découvrir ...

2 commentaires sur « Les femmes n’ont pas d’histoire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :