La maison des Hollandais

On avait fétéchisé notre malheur, on en était tombé amoureux.

Une grande sœur, un petit frère, une mère disparue un beau matin, un père remarié puis décédé, une belle-mère qui les a spoliés. Mais en réalité … c’est l’histoire d’une maison de famille, un manoir cossu, construite pour une famille de Hollandais, qui devient le paradis perdu pour deux adolescents.

Vous vous prenez pour Hansel et Gretel ! Tu ne crois pas que vous avez passé l’âge de traverser la forêt toute noire en vous tenant par la main ? Vous n’en avez pas marre de ruminer le passé ?

Non, le passé est toujours en eux ; cette maison ne cesse pas de les hanter, Danny et Maeve vont la voir souvent, comme en pèlerinage. Leur vie présente ne fait pas le poids face au passé, aux gens toujours connus et toujours retrouvés, comme dans une éternelle ronde qui les conduira à nouveau entre ces murs chargés de leur histoire personnelle.

Ces personnages sont plein d’amour, de résilience, j’ai aimé les regarder vivre, le frère et la soeur, si proches, si protecteurs, l’un envers l’autre, fidèles aux femmes qui les ont élevés, blessés par l’abandon de leur mère et meurtris par leur éjection de la maison ; des orphelins Baudelaire bis.

C’est une belle histoire, une histoire douce, avec quelques longueurs parfois mais tellement sensible et juste.

Publié par worldcinecat

Découvrir tout ce que je peux découvrir ...

2 commentaires sur « La maison des Hollandais »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :